Question du mardi 24 janvier 2017

Que provoquera la rupture de l’iceberg Larsen C, en Antarctique ?

Réponses

1 Une élévation notable du niveau de l’océan

2 Une onde de choc fatale aux baleines frayant dans la région

3 Un tsunami au cap Horn

Image relative à la question

Réponse : une élévation notable du niveau de l’océan Un iceberg gigantesque – plus d’une fois et demie la superficie du canton de Vaud – est sur le point de se détacher de la péninsule antarctique, à l’Ouest du continent de glace. Cette plaque de 5000 km2, épaisse de 350 mètres, a commencé à se séparer de la grande barrière de glace Larsen C en 2010 déjà. La faille s’est prolongée et élargie régulièrement, puis le phénomène s’est subitement accéléré en décembre 2016, en progressant de 20 kilomètres en l’espace de deux semaines ! Aujourd’hui, il ne reste à la faille que 20 autre kilomètres à parcourir avant que l’iceberg ne soit entièrement détaché de la plaque de glace et ne parte à la dérive. Un événement qui paraît inévitable dans les prochaines semaines ou mois – nous ne sommes qu’au début de l’été austral. Or des masses de glace telles que celles-ci ont une fonction essentielle: celle de faire barrage aux glaciers qui s’accrochent au continent. Lorsque de tels icebergs se détachent, comme cela a pu être observé lors de la rupture de Larsen B (3250 km2) en 2002, ces glaciers continentaux accélèrent leur glissement vers la mer. Larsen C mesure au total 50'000 km2. Les scientifiques redoutent que la rupture de cet iceberg géant ne provoque un affaiblissement de la plaque entière – exactement ce qui est arrivé à Larsen B, qui s’est désintégrée en trois jours seulement après la séparation de l’iceberg. Une voie royale pour les glaciers qui, selon les modèles, devraient alors rapidement « couler » dans la mer. D’après les estimations des spécialistes, cela pourrait engendrer une élévation rapide du niveau des océans, à l’échelle globale, de 10 centimètres. Le navire scientifique Akademik Treshnikov, qui vient de quitter la Tasmanie pour la seconde étape de son expédition autour de l’Antarctique, doit croiser au large de Larsen C à la fin du mois de février. Les scientifiques à bord observeront-ils alors une plaque de glace ou un iceberg ? Réponse dans quelques semaines… http://www.projectmidas.org/blog/larsen-c-ice-shelf-poised-to-calve/

 

MISE A JOUR: la grande fissure s'est rompue au mois de juillet 2017. Voir ici: http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-antarctique-plus-grands-icebergs-jamais-vu-vient-detacher-65488/