Résultats des votes: son rang social: 7%, son âge: 35%, son espèce: 58%

Image relative à la question

Réponse 3: Le nombre de points d’une coccinelle est déterminé par son espèce Quel enfant n’a jamais compté les points d’une coccinelle afin de déterminer son âge ? Et pourtant la famille des coccinelles, qui compte pas moins de six milles espèces à travers le monde, ne doit pas le nombre de points sur ses élytres (coque de protection des ailes) à son âge. Telle que les enfants aiment la voir s’envoler, la coccinelle est au stade de son développement dit imago, soit adulte. Sa morphologie n’évolue donc plus. Le nombre de points sur les élytres est prédéterminé à la sortie de l’œuf et varie donc selon les espèces. Ces petits insectes de l’ordre des coléoptères sont très divers, souvent rouges, parfois jaunes ou noirs. Selon les espèces, les coccinelles peuvent arborer jusqu’à 22 points ! L’espèce la plus fréquente sous nos latitudes en arbore sept, d’où son nom : Coccinelle septempunctata. Et si le nombre de ses points n’évolue pas, la couleur des coccinelle rouge varie avec les années : jaune à la naissance, elle ne vire au rouge que progressivement. Sympathique, l’insecte n’en est pas moins un redoutable tueur : au stade de larve comme à l’âge adulte, où la coccinelle peut manger jusqu’à 200 pucerons par jour. Considérée par certains comme un porte-bonheur, la coccinelle est aussi appelée bête à bon dieu. Un sobriquet qui aurait une origine historique. Au 10e siècle, un apprenti est soupçonné puis condamné à mort suite à l’assassinat de son patron, bien qu’il ait clamé son innocence. Le jour de l’exécution, le bourreau aperçoit une coccinelle sur le cou du jeune homme. Ne pouvant se résoudre à abattre sa hache, il enlève la coccinelle qui, à chaque fois, revient prendre place sur le cou du malheureux. Le roi d’alors (Robert le Pieux) intervient alors, soulignant que la coccinelle accomplit une mission divine. Le jeune homme fut gracié et quelques jours plus tard, le véritable coupable fut découvert. Source : www.axiomcafe.fr et Musée de Zoologie de Lausanne